Annonces immobilières
Accédez ici directement à notre moteur de recherche immobilier.

Indiquez vos critères de recherche et découvrez en images nos propositions de lieux.

Recherche simple et rapide ou recherche très détaillée, ici, tout est possible !

Nos annonces
Le mot du Président
Les nouveautés
Videos de visites
Le Blog d'infos
Nos partenaires
Accès membres
Accès intercabinet
Nous contacter
Mentions légales

Rappelez-moi

Besoin d'un conseil, d'une information, une question ?

Nous vous rappelons quand vous le souhaitez.
Cliquez ici

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir des informations en temps réel.

Adresse Email :



Rejoignez-nous sur :

Histoire des Quartiers de Paris : MONTMARTRE

Histoire des Quartiers de Paris : MONTMARTRE
Ecrit le 05/12/2010 par : Partager sur LinkedIn Partager sur Google Partager sur Twitter Partager sur Facebook
L'HISTOIRE DE PARIS ET DE SES QUARTIERS...

Paris est une ville qui se dévoile pour celui qui prend le temps de se perdre dans ses rues et ses quartiers.

MONTMARTRE : le quartier où l'on s'encanaille...


L’étymologie du nom "Montmartre" dérive du Mons Mercurei et Mons Martis, le Mont de Mercure et de Mars : des vestiges de temples gallo-romains dédiés à ces divinités ont été découverts. C’était la propriété des moines de Saint Martin des Champs, qui reçurent en don le Sanctum Martyrium situé plus bas.

En 1133, le roi Louis VI le Gros, voulant faire plaisir à sa femme la reine Adélaïde de Savoie, sœur du pape Calixte II racheta les terres aux moines et fit construire une église et un monastère qui sera donné aux Bénédictines de Saint Pierre des Dames. L’Abbaye de Montmartre devint une des plus riches et plus importantes du royaume. L’église Saint Pierre est le seul vestige de l’Abbaye de Montmartre. Consacrée en 1147 par le pape Eugène III, c’est la plus vieille église de Paris. Elle était séparée en deux par un mur : le choeur, le transept, et la dernière travée étaient réservés aux religieuses. La partie Ouest constituait l’église paroissiale. C’est pour cette raison qu’elle fut épargnée durant la Révolution.

La construction du Sacré Cœur fut un véritable roman et pour mieux comprendre, il faut se re-situer dans le contexte historique de 1870. C’est "l’Année Terrible", de juillet 1870 à mai 1871. Après la défaite de Napoléon III à Sedan, le peuple de Paris subit un siège terrible et interminable. Il subit le froid et la faim. Les chiens, les chats, les rats, les corbeaux et les animaux de la ménagerie du Jardin des Plantes servent de nourriture aux Parisiens.

Napoléon III prisonnier des Prussiens capitule, les émeutes de la Commune de Paris ne font qu’ajouter massacres et misère. Une bonne partie des catholiques considérait que tout cela était une punition divine et le Clergé invita les fidèles à de grandes manifestations de foi et d’expiation. Alexandre Legentil et son beau-frère Hubert Rohaut, riches bourgeois dévots font le voeu d’ériger une église dédiée au Coeur de Jésus à Paris. Le 18 janvier 1872, l’archevêque de Paris Guibert approuve le projet et le 5 mars 1873 il adresse une lettre au ministre des Cultes demandant "qu’un temple élevé pour rappeler la protection divine sur la France et la Capitale, soit placé sur un lieu qui domine Paris et puisse être vu de tous les points de la Cité".

Pour la construction du Sacré-Cœur, un concours est organisé. Charles Garnier, architecte de l’Opéra de Paris, est membre du jury. Paul Abadie, âgé de 62 ans remporte le concours, face à soixante-dix-huit candidats. La construction proposée est de style Romano-byzantin qui s’inspire de Sainte-Sophie de Constantinople ou San-Marco de Venise. Depuis la construction de l’Abbaye de Montmartre, des vignes étaient cultivées sur la butte. La première vigne aurait été plantée par Adélaïde de Savoie, la première Abbesse. Les vignobles entraînent l’ouverture de tavernes et de cabarets, car le vin était soumis à des droits d’octroi pour entrer dans Paris.

Après les horreurs de la guerre de 1870, s’ouvre une période d’insouciance et de légèreté. Ce sera une période de répit entre deux guerres et une transition entre deux siècles. Les bourgeois s’encanaillent, la culture populaire est mise à l’honneur. Au coeur de cette effervescence, la butte Montmartre fait figure de lieu emblématique : music-halls et cafés-concerts deviennent les symboles de ce brassage socioculturel.

Le Moulin Rouge en est sans doute le plus bel exemple. Il ouvre ses portes le dimanche 6 octobre 1889. Le triomphe est immédiat et sans doute du à l’intelligence de deux redoutables hommes d’affaires : Joseph Oller et Charles Zidler. Le lieu d’implantation a été choisi avec soin, au centre d’un quartier à la mode, où un public aisé, en quête d’émotions fortes, se rend pour prendre un bol d’air ou boire un verre au Moulin de la Galette, quartier où l'on côtoie les mauvais garçons et les jolies filles. Le Moulin Rouge devient le temple de la musique et de la danse. Mais entre les deux guerres, le Moulin Rouge change de programme, et inspiré par les musiques d’Offenbach, des opérettes y sont montées. Depuis les années 50, la qualité des revues et la modernisation de l’ensemble ont permis au Moulin Rouge de retrouver sa place et être en quelque sorte le symbole de la fête et de la Vie Parisienne !

"Lorsque l'on visite Montmartre, il faut avoir le temps. Il y a tant à découvrir dans ce quartier qui ne veut pas dévoiler tous ses secrets. Montmartre, tout en se cachant, regarde docilement la ville de Paris du haut de sa colline."

Copyright (C) 2011 - Emporio Estate Group
Site internet développé par la société CHRONOTECH
En liaison permanente avec le logiciel Packimmo.fr
Accueil Emporio Estate Group Haussmann Prestige Paris Alliance France immobilière Chamonix Mont-Blanc Prestige Vingt Paris Haussmann Prestige Vineyards Haussmann Prestige Riviera Haussmann Prestige Africa Haussmann Prestige Mauritius Estimation Gratuite Nos services Nos équipes Notre barème d’honoraires Le mot du Président Les nouveautés Videos de visites Le Blog d'infos Nos partenaires Accès membres Accès intercabinet Nous contacter Mentions légales Plan du site